Peut-on être accro au CBD ?

05/10/2023 6 min.

Le CBD, ou cannabidiol, est une molécule produite par le cannabis. Cependant une utilise souvent ce terme pour désigner le chanvre CBD, et tous ses produits dérivés. Lorsque l’on utilise des mots comme cannabis ou chanvre, la notion de drogue ou d’addiction revient souvent, d’où la question suivante : Peut-on être accro au CBD ?

Sommaire

Addiction au CBD ? représentées par des mains menottées

Avant de répondre à la question “Le CBD rend t-il addict ?“, il est importante de bien définir les termes utilisés et la notion de dépendance et d’addiction.

La dépendance, l’addiction, qu’est ce que c’est ? 

D’après l’organisme Drogue : aide et référence, la dépendance se traduit par un besoin irrépressible et incontrôlable de consommer une substance ou d’effectuer certaines actions. Lorsque ce besoin est assouvi, il procure un certain plaisir. Au contraire, lorsqu’il ne l’est pas, il crée un sentiment de manque (craving) dont les conséquences peuvent être plus ou moins importantes selon le niveau de dépendance auquel la personne est confrontée.

D’après l’inserm, l’addiction est une pathologie qui repose sur la consommation répétée d’un produit (tabac, alcool, drogues…) ou la pratique anormalement excessive d’un comportement (jeux, temps sur les réseaux sociaux…) qui conduit à :

  • une perte de contrôle du niveau de consommation/pratique
  • une modification de l’équilibre émotionnel
  • des troubles d’ordre médical
  • des perturbations de la vie personnelle, professionnelle et sociale

Le circuit de la récompense, facteur clé du processus d’addiction.

Le circuit de la récompense, au sein du cerveau humain, joue un rôle central dans les processus d’addiction et de dépendance. Ce circuit est étroitement lié à la sécrétion de dopamine, communément appelée la “molécule du plaisir”. Initialement, ce circuit a évolué pour favoriser des comportements essentiels à la survie de l’espèce, tels que manger, boire et se reproduire. Lorsque nous accomplissons des activités agréables ou satisfaisantes, le cerveau libère de la dopamine, créant ainsi une sensation de plaisir, une récompense.

Cependant, dans le contexte de l’addiction, ce système de récompense peut être détourné. Lorsque des substances addictives, telles que l’alcool ou les drogues, sont consommées ou lorsque des comportements addictifs, comme le jeu compulsif ou les achats excessifs, sont pratiqués, le circuit de la récompense est activé de manière excessive. La dopamine est libérée en grande quantité, créant une sensation de plaisir intense. Cette expérience agréable conditionne la personne, renforçant ainsi le lien entre la substance ou le comportement addictif et la satisfaction immédiate.

Au fil du temps, cette répétition conduit à des changements dans le fonctionnement du circuit de la récompense. Les récepteurs de dopamine deviennent moins sensibles aux signaux endogènes de l’organisme, comme les endorphines, responsables de la régulation de la douleur et du bien-être. En conséquence, la dépendance s’installe, et la personne devient tolérante à la substance ou au comportement addictif, ce qui signifie qu’elle a besoin de doses de plus en plus importantes pour ressentir le même plaisir. En cas d’arrêt de la consommation, une sensation de manque douloureuse survient, poussant la personne à chercher à nouveau cette satisfaction, même si elle est consciente des conséquences négatives.

Ainsi, le circuit de la récompense, qui était à l’origine destiné à promouvoir des comportements vitaux, peut être détourné dans le cadre de l’addiction, contribuant à la formation et au maintien de la dépendance. Comprendre ce processus est essentiel pour élaborer des stratégies de prévention et de traitement de l’addiction, tout en mettant en lumière l’importance du bon fonctionnement de ce circuit pour le bien-être mental.

Le CBD peut-il rendre accro ? 

La molécule de CBD en elle même, n’agit pas sur le circuit de la récompense. 

Toujours d’après l’Inserm, le CBD ne provoque en effet pas de dépendance. La consommation de tisanes ou d’huile de CBD ne vous rendra donc heureusement pas accro, vous pouvez vous rassurer. 

Cependant, bien que les fleurs ne soient pas destinées à cette utilisation, elles sont souvent fumées, accompagnées de tabac. Or le tabac est un produit provoquant une forte dépendance. Ainsi, chez des fumeurs de “joint” de CBD, on peut rencontrer un comportement addictif. Cependant, ce dernier ne provient pas de l’usage du CBD mais bien du tabac.

Le CBD, bien que provenant du cannabis, ne provoque pas de dépendance, vous ne pouvez donc pas devenir accro au CBD. Contrairement à d'autres composants du cannabis, tel que le THC, le CBD ne n'interagit pas avec le circuit de la récompense. Cependant, il est essentiel de surveiller les pratiques d'association avec le tabac, qui, en revanche, peut entraîner une dépendance. Ainsi, la dépendance liée au "joint" de CBD résulte souvent de la présence du tabac, et non du CBD lui-même.

Vous pouvez donc utiliser de l’huile ou des tisanes en toute tranquillité.

Crédit(s) photo : pxhere.com
Gestion des données
Ce cookie permet de savoir ce que vous faites sur le site et de savoir si vous êtes déjà venus

Ce cookie permet de mesurer la pertinence de nos publicités sur snapchat en suivant vos actions une fois sur le site, il permet aussi de vous proposer de la pub ciblée sur ce réseau

Les cookies google ne permettent de suivre les performances de nos campagnes de pub et de vous proposer de la publicité ciblée

Nous avons besoin de votre consentement pour déposer des cookies publicitaires et avoir de meilleures statistiques.
Pour connaitre toutes les données que nous collectons et les cookies que nous déposons sur votre navigateur, vous pouvez lire notre politique RGPD.