Quelles sont les contre-indications du CBD ?

04/10/2023 10 min.

Bien que le Cannabidiol (CBD) ait connu une émergence notoire dans le monde du bien-être, explorant un éventail de possibilités thérapeutiques, son interaction avec notre organisme n’est pas toujours dénuée d’implications. Cette molécule, extraite du cannabis, est louée pour ses divers bienfaits, incluant l’apaisement de l’anxiété et la gestion de la douleur, mais que sait-on réellement des contre-indications et précautions nécessaires lors de sa consommation ? 

Sommaire

Plant de CBD La fleur Occitane

En naviguant à travers les complexités des effets du CBD, le but de cet article est de vous guider dans une compréhension approfondie des précautions à prendre et des scénarios à éviter lors de l’utilisation du CBD. C’est d’autant plus important de prendre en compte les effets du CBD déjà avérés afin de peser judicieusement les bénéfices et les risques potentiels. Nous mettrons en lumière diverses situations comme les interactions médicamenteuses, les implications pour les femmes enceintes et l’usage chez les mineurs, en s’appuyant sur les données et études existantes, tout en reconnaissant les lacunes dans la recherche actuelle.

Interaction médicamenteuses avec le CBD

Le cannabidiol est une molécule ayant de nombreuses propriétés. Elle est très active au sein de l’organisme et interagit avec de nombreux systèmes au sein du corps humain. Le CBD est maintenant connu pour inhiber l’action de certaines enzymes du groupe des cytochromes P450[1].

Les cytochromes P450 sont une famille d’enzymes, majoritairement présentes dans le foie, qui métabolise une grande quantité de molécules exogènes (qui proviennent de l’extérieur de l’organisme). Ainsi, ces enzymes sont fortement responsables du métabolisme des médicaments.

La cannabidiol, en bloquant certaines enzymes de la famille des cytochromes P450, diminue le métabolisme de certains médicaments.

D’après les connaissances actuelles, le cannabidiol inhiberait au moins les enzymes suivantes :

  • CYP3A4, responsable du métabolisme de la lidocaïne, d’Antiarythmiques (quinidine, lidocaine, amiodarone), d’ Anti-histaminqiues H1, etc… (pour plus de renseignements une liste est disponible sur ce site).
  • CYP2C19, responsable du métabolisme de certains antipaludiques (proguanil), anticoagulants (warfarine), molécules de chimiothérapie (cyclophosphamide), anti-epileptiques (S-mephenytoin, diazepam, phenobarbitone), anti-coagulants (clopidogrel) et anti-dépresseur (amitriptyline, clomipramine).[2]
  • CYP2B6 responsable du métabolisme d’opioïdes et d’autres médicaments tels que l’artémisinine, le bupropion, le cyclophosphamide, l’efavirenz, la kétamine, et la méthadone d’après la National Library of Medecine.

Fait intéressant à savoir, le CYP3A4 est aussi inhibé par le pamplemousse[3]. On peut donc se permettre de faire la recommandation suivante : il faut éviter de consommer du CBD si vous prenez un médicaments dont il est inscrit dans la notice qu’il faut éviter de consommer du pamplemousse avec.

Globalement, le CBD agit sur le métabolisme de nombreux médicaments, soit en les rendant moins efficaces, soit en les rendant plus efficaces (et provoquant donc des risques de surdosages).

Si vous prenez un traitement médicamenteux, il vaut mieux se rapprocher de son médecin traitant avant d’envisager de consommer du CBD.

Le CBD est déconseillé aux femmes enceintes

Il est fortement recommandé d’éviter la consommation de CBD pendant la grossesse en raison des incertitudes et des risques potentiels associés à son utilisation. Le cannabidiol (CBD), bien qu’il ne soit généralement pas psychotrope comme le THC, n’est pas exempt de préoccupations pour les femmes enceintes.

Tout d’abord, il existe un manque de recherche approfondie sur les effets du CBD pendant la grossesse. Les études disponibles sont limitées et ne permettent pas de conclure en toute sécurité sur les effets à long terme sur le fœtus. Le système endocannabinoïde, avec lequel le CBD interagit, joue un rôle clé dans le développement du cerveau du fœtus, ce qui soulève des inquiétudes quant à l’impact potentiel du CBD sur ce processus.

Enfin, il est important de rappeler que chaque grossesse est unique, et ce qui peut être sûr pour une femme enceinte peut ne pas l’être pour une autre. Par conséquent, par mesure de précaution, il est recommandé de s’abstenir de la consommation de CBD pendant la grossesse et de consulter un professionnel de la santé pour obtenir des conseils adaptés à sa situation spécifique. La santé de la mère et du fœtus doit toujours être la priorité absolue pendant cette période cruciale de la vie.

Qu’en est-il de l’utilisation du CBD par des mineurs ?

Peu d’études ont encore étudié l’impact de l’usage du cannabidiol sur le développement du cerveau chez les mineurs. Bien que certaines études ont tendance à démontrer une innocuité sur les facultés cérébrales après une année de consommation quotidienne[4]. Le principe de précaution reste de mise.

De plus, le marché des produits CBD n’est pas toujours suffisamment contrôlé, ce qui signifie que les produits peuvent varier considérablement en termes de qualité, de pureté et de concentration. Les mineurs peuvent facilement se retrouver avec des produits contenant des contaminants, ou dépassant les taux de THC. Bien Sûr, chez La fleur Occitane, comme nous maîtrisons le processus de la graine à la fleur, nous pouvons vous proposer des produits dont la qualité et la pureté sont au rendez-vous.

Les risques associés à la consommation conjointe de CBD et de tabac

Si certains consommateurs de CBD pourraient être tentés de mélanger ce dernier avec du tabac, notamment dans l’optique de moduler les effets ou d’améliorer l’expérience sensorielle, cette pratique n’est pas sans risques.

Le tabac, contrairement au CBD, est universellement reconnu comme étant une substance très addictive, avec des conséquences gravement préjudiciables pour la santé, y compris le risque accru de développer des maladies cardiovasculaires et pulmonaires, ainsi que divers cancers.

Par ailleurs, le CBD étant souvent vanté pour son potentiel en matière de réduction de l’anxiété et de gestion de la douleur, les usagers le mélangeant avec le tabac risquent de minimiser les bienfaits potentiels du CBD tout en s’exposant aux dangers bien établis de la consommation de tabac.

De plus, la co-consommation de CBD et de tabac peut également mener à une banalisation de l’usage du tabac chez les consommateurs qui, à l’origine, n’avaient pas de comportement tabagique, augmentant ainsi le risque d’addiction à la nicotine. La consommation de tabac, même en association avec du CBD, demeure nocive et devrait être évitée pour protéger la santé individuelle et publique. La connaissance des méfaits du tabac et la promotion de modes de consommation du CBD plus sûrs devraient être au cœur des initiatives de sensibilisation et des politiques de santé.

[1]Myfanwy Graham, Jennifer H Martin, Catherine J Lucas, Bridin Murnion & Jennifer Schneider (2022) Cannabidiol drug interaction considerations for prescribers and pharmacists, Expert Review of Clinical Pharmacology, 15:12, 1383-1397, DOI: 10.1080/17512433.2022.2142114
[2]Handbook of Pharmacogenomics and Stratified Medicine, 2014
[3](en) He K, Iyer KR, Hayes RN, Sinz MW, Woolf TF, Hollenberg PF, « Inactivation of cytochrome P450 3A4 by bergamottin, a component of grapefruit juice », Chemical Research in Toxicology, vol. 11, no 4,‎ avril 1998, p. 252–9 (PMID 9548795, DOI 10.1021/tx970192k)
[4]Matthew D. Thompson, Roy C. Martin, Leslie P. Grayson, Steve B. Ampah, Gary Cutter, Jerzy P. Szaflarski, E. Martina Bebin, Cognitive function and adaptive skills after a one-year trial of cannabidiol (CBD) in a pediatric sample with treatment-resistant epilepsy, Epilepsy & Behavior, Volume 111, 2020, 107299,
Gestion des données
Ce cookie permet de savoir ce que vous faites sur le site et de savoir si vous êtes déjà venus

Ce cookie permet de mesurer la pertinence de nos publicités sur snapchat en suivant vos actions une fois sur le site, il permet aussi de vous proposer de la pub ciblée sur ce réseau

Les cookies google ne permettent de suivre les performances de nos campagnes de pub et de vous proposer de la publicité ciblée

Nous avons besoin de votre consentement pour déposer des cookies publicitaires et avoir de meilleures statistiques.
Pour connaitre toutes les données que nous collectons et les cookies que nous déposons sur votre navigateur, vous pouvez lire notre politique RGPD.